Le Chef Joël GARAULT décoré dans l’Ordre National du Mérite

Joël GARAULT, Chef étoilé, reçoit les insignes de Chevalier de l’Ordre National du Mérite (Maison de France, 20 janvier 2016)

En Présence de Son Altesse Sérénissime le Prince ALBERT II, Joël GARAULT, Chef des cuisines de l’hôtel Hermitage, a été fait le 20 janvier Chevalier de l’Ordre National du Mérite par S.E. M. Hadelin de LA TOUR DU PIN, Ambassadeur de France à Monaco.

JPEG

Par sa créativité et sa recherche d’excellence, Joël Garault a favorisé, à Monaco et à travers le monde, le rayonnement de la France et de ses traditions culinaires au plus haut niveau. Il est une "étoile" de la gastronomie française en Principauté, pays où résident des étrangers venus des quatre coins du monde. La qualité de sa table et le rayonnement de ses activités font beaucoup pour la notoriété de notre pays.

Né en 1955 à Loudun - commune de la Vienne- Joël GARAULT a commencé son apprentissage à Tours, au lycée Hôtelier Albert Bayet à l’âge de 15 ans. C’est à la Baule, déjà à l’Hôtel « Hermitage », aux côtés du Chef Christian Willer, son mentor, qu’il a débuté, avant de rejoindre Courchevel, puis Bourg-Saint-Maurice. A vingt-six ans, il a ouvert son premier restaurant, « Le Palais des Bénédictins » à Limoges. En 1985, il rejoint la Côte d’Azur, qu’il ne quittera plus : au restaurant « la Palme d’Or » de l’hôtel « Martinez » à Cannes, il décroche sa première étoile au guide Michelin, à 30 ans.

L’année 1991 marque une autre étape décisive, avec son arrivée à Monaco : la Société des Bains de Mer lui ouvre les portes du restaurant « la Coupole » de l’Hôtel Mirabeau, qui possédait une étoile au guide Michelin. Durant sept années Joël Garault s’applique à développer la renommée internationale de « La Coupole », grâce notamment à des semaines gastronomiques organisées dans de nombreux pays : Etats Unis, Japon, Brésil, Thailande, Emirats arabes unis, etc. Il est alors admis dans le cercle restreint et de haute renommée des « Compagnons du Tour de France ». Poursuivant à Monaco cette carrière ascendante, il prend en 1998 la direction des cuisines de l’hôtel « Hermitage », en ouvrant au sein de cet établissement prestigieux un restaurant de poissons, « Le Vistamar ». Il relève ce nouveau défi avec passion et brio, puisque le Guide Michelin décerne au « Vistamar » une précieuse étoile.

Sa clientèle est invitée à redécouvrir des produits naturels et des goûts authentiques, dont certains ont parfois été oubliés, avec un hommage quotidien aux produits de saison. Chef de tables prestigieuses, il est aussi proche des gens – personnels de cuisine, de service et bien sûr les clients-, qui louent son affabilité, sa disponibilité et sa simplicité. Joël Garault est aussi un ardent défenseur des agriculteurs de la région. Il met en valeur les précieuses productions locales, comme le citron de Menton ou l’huile d’olive de Nice, et travaille avec les producteurs et les artisans des villages azuréens. Très investi dans la vie de la profession, il met aussi son talent et ses relations au service des jeunes générations, qu’il s’agisse de chefs ou d’élèves des écoles. Il excelle ainsi à perpétuer les précieux héritages de la haute gastronomie, et à transmettre les riches savoirs qui leur sont associés.

Toutes ces qualités ont valu à Joël Garault, depuis trois décennies, des reconnaissances prestigieuses, tant françaises que monégasques : Officier de l’Ordre des Palmes Académiques ; Chevalier de l’Ordre du Mérite agricole ; Chevalier de l’Ordre de Saint Charles, haute distinction remise par SAS le Prince Albert II.

Le 20 janvier, la croix de chevalier de l’Ordre national du Mérite est venue récompenser ces qualités, qui font de Joël Garault un exemple pour la profession, une "étoile" au firmament de la gastronomie, à Monaco, en France et dans le Monde.

Pour en savoir plus :
- reportage sur Monaco Channel
- Suivre l’actualité du Chef Joël Garault sur sa page facebook
- article dans Monaco Matin

Dernière modification : 03/02/2016

Haut de page